• Accueil
  • Contact
  • Restez à l'écoute
  • L’égalité au travail, légiférer ou changer les mentalités ?

    Un an après le vote, de la loi Rebsamen du 4 août 2014 pour l’égalité réelle, quand est-il de la réelle évolution des mentalités ?

    La France, comme de nombreux pays, prône la parité. Mais notre nation aura beau légiférer, l’égalité est avant tout un état d’esprit, une volonté de faire changer des codes culturels sexistes, qui sont encore bien ancrés dans notre société.

    Saviez-vous que l'une des questions les plus fréquemment posées à une femme lors d’un entretien d’embauche, est encore « avez-vous des enfants ou avez-vous le projet à court terme d’avoir des enfants ? » Cette question discriminante, est à proscrire de tout entretien professionnel et pourtant, cette dernière persiste.

    Encore aujourd'hui, à 30 ans, une femme qui a de l’ambition professionnelle et qui vise un poste à responsabilité, a beaucoup moins de chance d’obtenir une promotion qu’un homme. C’est ce que l’on appelle le plafond de verre. Pour son employeur, elle a avant tout, de forte probabilité d’avoir des enfants (âge moyen du premier enfant pour une femme en 2010, 28.4 ans et 32.4 pour le deuxième).  

    Là où un homme va prendre un virage dans sa carrière (évolution à des postes d’encadrement autour des 30 ans), une femme se verra pénalisée du fait qu’elle pourrait être maman dans les 3 ans à venir. Il faudra alors gérer son absence dans le cadre de sa maternité. Et à son retour, sera-t-elle toujours aussi performante ? Aussi présente ? Aussi motivée ? Ce sont les questions que se pose un manager. Mais sont-elles fondées ? Ou sont-elles le fruit de stéréotypes ?

    Prenons l’exemple d’une histoire qui a défrayé la chronique américaine :

    La présidente de Yahoo, Marisa MEYER a été nommée PDG du groupe alors qu’elle attendait un enfant et que son accouchement était prévu 4 mois après son investiture. Marisa MEYER parfaitement en phase avec sa maternité et sa prise de responsabilité, a choisi de revenir travailler plus tôt.

    Les médias se sont alors emparés du sujet avec des réactions plutôt mitigées : certains saluaient l’engagement de Yahoo pour les femmes de talents. D’autre évoquaient une manœuvre de l’entreprise pour réduire le congé maternité. En réponse à ces critiques, la nouvelle PDG, a d’ailleurs proposé de doubler le congé maternité pour les femmes (13 semaines) et pour les hommes (8 semaines).

    Prenons maintenant une histoire plus proche de nous :

    Sébastien et son épouse vivent en France et viennent d’avoir une petite fille. Lui est vendeur multimédia en grande distribution, elle, travaille dans les assurances. A son retour de congé maternité, la compagne de Sébastien obtient un poste de responsable dans un établissement financier, avec une prise de poste à 200 km de leur domicile. Dans ce contexte, Sébastien décide de changer de métier pour faire de sa passion un travail et le couple décide que ce sera lui qui prendra du temps pour s’occuper de leur petite fille.

    Cette décision correspond tout à fait à l’évolution du rôle des femmes et des hommes dans la famille d’aujourd’hui. C’est plutôt bien, un papa qui prend du temps pour voir grandir sa fille et une maman qui évolue dans sa carrière.

    Et pourtant, Sébastien, s’est heurté aux réflexions de ses collègues et de ses supérieurs hiérarchiques. La remarque la plus courante était le fait qu’un enfant a plus besoin de sa mère que de son père.

    Ces exemples, issus de deux sphères radicalement différentes (pays, CSP…), montrent bien que les freins à l’égalité sont principalement liés aux mentalités. Lutter chaque jour contre les stéréotypes, favoriser les décisions de Marisa MEYER et de Sébastien, sont des leviers pour faire progresser concrètement l’égalité et la mixité homme/femme.

    Et nous voyons bien que cette question ne concerne pas seulement le cadre légal du travail, mais elle concerne également le regard que porte notre société sur la maternité et la paternité.

    Quand il sera normal qu’une jeune mère puisse avoir de l’ambition professionnelle, quand il sera courant qu’un père donne plus de temps à ses enfants qu’une mère, nous pourrons peut-être nous dire que nous avons fait un grand pas vers l’égalité.

    L’égalité homme/femme est un combat de tous les jours et ce depuis des années. Droit de vote, parité, équité salariale, congé paternité… mais suivons-nous réellement la bonne voie ?

    logo-decathlon.png
    logo-rivka.png
    logo-fdj.png
    logo-pole-emploi.png
    logo-jean-moulin.png
    logo-cegid.png
    logo-april.png
    club-med.png
    credit-agricole.png
    davigel.png
    leroy-merlin.png
    groupe-le-duff.png